Chasse-au-trésor-littéraire-ng - LE FORUM

20 juillet 2017 : 14h29

Seuls les utilisateurs connectés peuvent contribuer sur ce forum.
Si vous êtes inscrit, vous pouvez vous connecter en utilisant le formulaire ci-après.
Sinon, vous pouvez vous inscrire en sélectionnant le choix Inscription du menu principal.

Chasse-au-trésor-littéraire-ng - LE FORUM

Auteur Sujet: N-0845eg - Elles sortent à cinq heures... mais... à trois ou a neuf... who cares ?  (Lu 149 fois)

*aCOSwt

  • Administrateur
  • Messages: 189
    • Métaphysique de puissance
Bonjour,

Un petit tuyau au passage sur cet indice de la chasse N-0845eg « Elles sortent à cinq heures et Breton s'en fout », tuyau dont je prendrai prétexte pour m'étendre sur un sujet qui, lorsque je me risque à le défendre dans l'antre de la rédac, me vaut l'affichage de  >:( voire  ??? quand ce n'est pas  ::) .

C'est Paul Valéry qui, en 1913, dans ses cahiers, met le feu aux poudres.
(Au passage... une petite pub pour une initiative louable : http://valery.item.ens.fr/index/cahiers_index.htm)

« Roman. L'arbitraire. La comtesse prit le train de huit heures. La comtesse prit le train de 9 heures. Ad lib. Or ce que je puis varier ainsi indéfiniment, dans le mou, le premier imbécile venu peut le faire à ma place, le lecteur. Mais ce à quoi je ne trouve pas de substitut, ce qui est nécessaire pour moi, voilà mon affaire. »

André Breton s'en empare dans son Manifeste du surréalisme mais Artaud proteste :

« Cela ne me gêne pas du tout, moi, que l'on dise de madame la Comtesse, qu'elle est sortie à trois heures, si je parviens à croire qu'elle existe et qu'elle est sortie. »

En 1961, Claude Mauriac tente de relever le défi en commençant son récit par la phrase fatidique...
Le titre nobiliaire a changé et c'est celui qu'il faut trouver dans la chasse, l'heure a changé aussi mais Mauriac n'a pour autant, à mon opinion, rien prouvé du tout.

Bonne chasse tout de même.
Non sunt multiplicanda entia sine necessitate!