Chasse-au-trésor-littéraire-ng - LE FORUM

23 mai 2019 : 00h57

Seuls les utilisateurs connectés peuvent contribuer sur ce forum.
Si vous êtes inscrit, vous pouvez vous connecter en utilisant le formulaire ci-après.
Sinon, vous pouvez vous inscrire en sélectionnant le choix Inscription du menu principal.

Chasse-au-trésor-littéraire-ng - LE FORUM

Auteur Sujet: Poireautage, porreau... archaïsmes, régionalismes ou... variétés ?  (Lu 210 fois)

*aCOSwt

  • Administrateur
  • Messages: 450
    • Métaphysique de puissance
Interpelé sous d'autres cieux sur le poireautage en particulier et sur le concept de régionalisme en général, je réponds ici.

Immédiatement en-dessous du poireautage je tombe, dans l'article du TLF sur : porreau.
Je (et le RédakChef  ;) ) le connaissons mieux celui-là.

- J'ai évidemment lu Huysmans et j'ai toute confiance qu'il connaît le français... très mieux que moi...  ;)
- Je ne lis plus ce mot écrit ainsi chez les auteurs contemporains que je respecte pour la même raison!

Vu du fin fond de mes bois hexagonaux... mon jugement, Hic&Nunc sera donc définitif : Il s'agit d'un : archaïsme!

Bon!... il se trouve que mes bois hexagonaux, je les ai parfois quittés pour d'autres cieux... plus particulièrement dans les années 75 de parution du TLF.

J'ai alors tout le loisir de constater que ce mot est ainsi prononcé voire écrit couramment par de nombreux locuteurs d'une région... en particulier.

Je laisserai à d'autres que moi le risque de prononcer trop hâtivement le jugement de fautif, en me contentant, en première analyse, de prononcer celui de régionalisme.

Bon Alors aCOSwt ? Archaïsme ou régionalisme ? Ha! Il faut savoir! Le lexicaliste va devoir... juger! Bhein... faut bien que le papier sorte! Hè!
Alors... prudent... il balancera... les deux!  :-X

Mhé alors! Mettons nous à la place de ce locuteur, aussi honnête que vous et moi,  qui dit (et avec droit) le porreau ainsi! Régionalisme ? Archaïsme ? Toi même Oui! Par rapport à QUOI ? Par rapport à l'état de la langue de OÙ ? de QUAND ? Par rapport à quelle référence>:(

Bhein hè! Forcément... la référence... du lexicaliste! C'est bien à dire explicitement un arbitraire!

Hé oui! Dire d'un mot qu'il s'agit d'un régionalisme, d'un archaïsme, C'est un jugement! Et, comme tout les jugements, un jugement de valeur, c'est encore à dire prononcé par référence à un système pris arbitrairement et qui ne vaudra par conséquent qu'ici et maintenant et pour moi.

Comment, avec tout cela, le linguiste curieux que, pour lire ici, je vous sais être, peut-il s'en sortir avec son poireautage, son porreau et autres manifestations de... la... variété de notre langue ?  :-[

Eh bien ce linguiste-là, encore plus prudent donc, il va constater une : Variété.
Des variantes lexicales. Des variantes lexicales d'un même lexème. Point!  :)

S'il veut aller plus loin dans la précision, il ne peut qu'observer que... fonction du temps, du lieu... tout change et que donc cette variété est fonction d'au moins deux variables : Cette variété est à la fois chronologique et topologique.

Il tracera donc un diagramme constatant ces faits. En abscisse le topologique, en ordonnées le chronologique. Laissant libre au juge de... positionner le curseur sur chacun des axes, où il le veut, arbitrairement donc, et... régionalisme ? archaïsme ? Décider!

Ha! Ainsi, c'est en fait plus compliqué  que ce qu'il n'y paraissait de prime abord ?
Bhein! Oui! C'est compliqué de juger... objectivement...

Surtout que... ça l'est encore plus si on considère qu'en fait... il n'y a pas que deux axes. Parce que, et peut-être en la matière plus important, pour moi  ;) est... un troisième facteur : le sémantique.

De fait, en matière de décision sur les régionalismes / archaïsmes, le cas le plus difficile concerne les homonymes.
Je pense ici et maintenant au verbe barrer, que sous l'angle des seuls critères chronologiques et topologiques on ne saurait évidemment taxer d'archaïsme ou de régionalisme mais qui, au sens de fermer à clef pourra faire dire à certains (Rézeau) qu'on est en présence d'un régionalisme... sémantique.



NDA : Je tiens absolument ici, à rendre hommage à Claude Poirier de la Faculté des Lettres à l'Université de Laval, à qui je dois l'essentiel des mes connaissances en matière de traitement des variétés lexicales.
Non sunt multiplicanda entia sine necessitate!

*Chevallier

  • Rédacteur
  • Messages: 287
EXCELLENT objet de réflexion et clin d’œil bien reçu!  :-\

PS Je vois avec une stupeur amusée que ce sujet qui a été posté hier soir 10 décembre à 21h36 et que je découvre ce matin 11 décembre à 11h a déjà été lu 9 fois ... Ça c'est de l'audience !  ;)

*vendémiaire

  • Rédacteur
  • Messages: 232
               Bonjour, chers collègues!

               Très intéressante cette réflexion sur les notions d'archaïsme et de régionalisme! Et l'évocation du mot porreau m'a émue, car j'ai entendu ce mot prononcé par mes grands-parents, charentais les uns et les autres, Charente-Maritime, je précise!: "J'ai acheté des porreaux"

            Personnellement, j'ai toujours été attachée à ces régionalismes ou archaïsmes - peu me chaut! (archaïsme!!!)- souvent très expressifs! À Longué-les bains... certains - et pas forcément des "vieux" - disent aussi barrer pour fermer à clé.

           Et les mots ne sont jamais anodins...

                      Très amicalement,

                         Vendémiaire