Chasse-au-trésor-littéraire-ng - LE FORUM

18 octobre 2017 : 00h11

Seuls les utilisateurs connectés peuvent contribuer sur ce forum.
Si vous êtes inscrit, vous pouvez vous connecter en utilisant le formulaire ci-après.
Sinon, vous pouvez vous inscrire en sélectionnant le choix Inscription du menu principal.

Chasse-au-trésor-littéraire-ng - LE FORUM

Auteur Sujet: L'imparfait du subjonctif est maudit  (Lu 553 fois)

*aCOSwt

  • Administrateur
  • Messages: 244
    • Métaphysique de puissance
Ha! Cela faisait trop longtemps que je n'avais assassiné personne...  ???

L'imparfait du subjonctif est décidément maudit.  :-[

Je sais pas vous mais moi, je peine déjà à le supporter en tant que mot à découvrir dans nos chasses au trésor littéraire car je trouve l'indice associé absolument immonde. Nécessairement bancal quoi.

Mais voilà qu'en plus il attire le médiocre comme le bas clergé breton attire la vérole!  ::)

Je ne sais pas! Peut-être croient-ils s'élever au-dessus de leur misérable condition de porte-valoches, mais toujours est-il que le résultat est systématiquement catastrophique : BINGBADABENG!  >:(

Je vous laisse juge, ce coup-ci c'est Philippe Ginestet, (PDG de Gifi) qui va prendre cher pour son :

« Vu le déroulement des faits, la configuration des lieux, cela me paraît impossible que ce fusse ma personne qui était visée. »

Je sais pas quoi! Le susdit il camboulerait un Bled dans ses bagages plutôt que cent-mille balles... les faits qu'il déplore ne se seraient pas produits. On ne carjack évidemment pas pour un Bled. Il aurait ainsi avantageusement évité d'étaler son indigence.
Non sunt multiplicanda entia sine necessitate!

*vendémiaire

  • Rédacteur
  • Messages: 68
        Oui, cher aCOSwt, je crois en effet qu'il serait nécessaire que nous nous cotisassions pour offrir un Bled à cet homme dont, à propos duquel... il me semble qu'il fusse dans le besoin! Bon, nous n'allons pas nous étendre sur le malheur des temps et les mauvais traitements infligés à notre belle langue française... Encore eût-il fallu que je le pusse!

        Restons sereins face à l'adversité et que la lumière éclaire les ignares! (Je vous permets de rigoler de mon style pompeux et sentencieux!)

        Et advienne que pourra!!!

*aCOSwt

  • Administrateur
  • Messages: 244
    • Métaphysique de puissance
« ... cela me paraît impossible que ce fusse... »
Et si Philippe Ginestet avait, en finale, assassiné Vialatte ?  ???

Figurez-vous qu'à la faveur d'une recherche sur cet auteur qui, je ne vous le cacherai pas, fait partie des chouchous de la rédac, je suis tombé sur une de ses Chroniques de La Montagne (Chronique bien triste et inutile du mauvais emploi du subjonctif – La Montagne – 9 mars 1969) :

« ... Et ce sont précisément les gens qui prétendent le plus l’abhorrer qui l’emploient dès qu’il ne faut pas. Mystères du cœur humain.
Et ce n’est rien encore. La catastrophe est double. Car ils l’emploient sans savoir le conjuguer. Ils écrivent froidement : « avant qu’il fusse ». C’est à partir de là que la chose devient grandiose, ubuesque et même shakespearienne. Abyssale et irréversible. « Avant qu’il fusse… ». Ils écrivent ça froidement.
Bref, j’en pleure des larmes de sang et ces choses amèneront ma mort prématurée.
Le plus tragique est qu’elle n’y changerait rien.
Il faudrait peut-être qu’un académicien s’enduise d’essence, allume sa barbe, et se brûle sur les marches de l’Institut pour rappeler les coupables à une plus saine grammaire (on pourrait choisir le plus maigre, ou le plus âgé, où le plus séduit par cette méthode), mais il ne faut pas se faire d’illusion, le lendemain, le reporter titrerait calmement : « après qu’il se fusse enduit d’essence, M. François Mauriac met le feu à sa personne pour défendre la langue française ».
Ce serait le coup de grâce. Évitons-le.
»

Mon indignation a manifestement un demi-siècle de retard mais bon... rien n'a changé en cinquante ans et... c'était prédit.  :-X
Non sunt multiplicanda entia sine necessitate!

*vendémiaire

  • Rédacteur
  • Messages: 68
             Vialatte a survécu deux ans à ce coup de sang...