Chasse-au-trésor-littéraire-ng - LE FORUM

17 décembre 2017 : 15h01

Seuls les utilisateurs connectés peuvent contribuer sur ce forum.
Si vous êtes inscrit, vous pouvez vous connecter en utilisant le formulaire ci-après.
Sinon, vous pouvez vous inscrire en sélectionnant le choix Inscription du menu principal.

Chasse-au-trésor-littéraire-ng - LE FORUM

Auteur Sujet: Les chasses muettes: Un pas vers la métaphysique  (Lu 2049 fois)

*aCOSwt

  • Administrateur
  • Messages: 271
    • Métaphysique de puissance
Si! Rien moins!  :P

Avec les chasses muettes, nous n'avons rien inventé! Nous vous invitons seulement à retrouver le monde de la scriptura continua:-X
tl;dr donc, sauf,... sauf si, sortant de la Sorbonne, cela vous chante de partager un verre avec Albert, Guillaume et Thomas à La Mulle:)

Bonjour!

« Tout fut par lui et sans lui rien ne fut. De tout être il était la vie et la vie était la lumière des hommes. »
Tout le monde a évidemment reconnu Jean, I, 3-4 dans sa traduction proposée par la Bible de Jérusalem.
Certes!
Tout le monde peut aussi comprendre et surtout en saisir le sens.
Cool!  8)
Mais... d'où vient ce sens et en fut-il toujours ainsi ?  :-X
Car enfin, qu'ont-ils sous leurs yeux Albert, Guillaume, Thomas et autres joyeux potaches ?
Eh bhéé... rien de plus que des monceaux de vieux torchons sales du genre de celui reproduit ci-contre!  ???
(Une chasse au trésor muette gratuite au premier qui reconnait un extrait des Confessions de St. Augustin.)

Restreint au cas qui nous occupe ici, cela donne :

OMNIAPERIPSUMFACTASUNTETSINEIPS
OFACTUMESTNIHILQUODFACTUMESTIN
IPSOVITAERATETVITAERATLUXHOMINUM  :(

Eh oui, bienvenue dans le monde de la scriptura continua. Des suites de caractères de même calibre, serrés les uns contre les autres, sans espace... Pas le moindre repère sur les lignes auquel l'œil puisse s'accrocher.
Il faudra attendre le septième siècle et une poignée de moines irlandais pédagogues pour commencer a espacer les mots et attendre encore le non moins pédagogue Charlemagne pour marquer le début de phrase avec une majuscule.  :-*

Vous vous imaginez ?
LASOUPAPEETAITDANSLEMOTEURETREGARDAI
TLARBREACAMESLORSQUELEJOINTDECULASSE... ?  ???

Cela ne fait strictement aucun sens! Parce que... cela en porte... beaucoup trop!

Bon... vous allez me dire... si on sait que c'est Chevallier qui l'a pondue cette chasse, si on collectionne des catalogues de pièces détachées pour Fiat Abarth, si on a un jour eu la chance de croiser Gordini à Billancourt... On peut peut-être arriver à quelque chose...  ::)
Allez... essayons !

OMNIA PER IPSUM FACTA SUNT ET SINE IPSO FACTUM EST NIHIL QUOD FACTUM EST IN IPSO VITA ERAT ET VITA ERAT LUX HOMINUM

Bingo! Suite à une improbable conjonction de si, moyennant une tétrachiée d'assomptions plus ou moins fortes, on peut parvenir à ... commencer à donner du sens à l'agglutination initiale, à réduire en un faisceau l'encombrant surnombre de sens possibles.  :)
Cette apparition de sens est donc liée à : Un choix! Le choix... du lecteur! Avec nos problèmes muets... ce choix est donc désormais : Le vôtre!  :)

Bon... évidemment... pour ce qui est du sens, ce n'est pas encore gagné pour autant.
Car enfin... doit-on lire :
- « Omnia per ipsum facta sunt, et sine ipso factum est nihil. Quod factum est in ipso vita erat, et vita erat lux hominum » (leçon retenue par la Bible de Jérusalem) ou alors...
- « Omnia per ipsum facta sunt, et sine ipso factum est nihil quod factum est. In ipso vita erat, et vita erat lux hominum. » (leçon retenue par la Vulgate)

L'absence de ponctuation laisse encore planer un certain flou, mais celui-là est déjà familier à tous les habitués des chasses-au-trésor-littéraire conventionnelles.

Le problème de la scansion de Jean, I, 3-4 a fait couler beaucoup d'encre et... probablement de sang aussi puisque... il fut un temps où... il valait mieux copier ses leçons sur celle de Thomas...  :-X
Au delà de la ponctuation, la sémantique du nihil pose aussi problème... mais tout cela va bien au delà du simple objet de ce fil.
Pour ceux qui seraient néanmoins intéressés, je signale (de mémoire car je n'y ai plus accès) un article de la défunte Encyclopaedia Universalis intitulé «L'homme qui lie» écrit dans le cadre d'une étude consacrée à la pensée médiévale et qui montre pourquoi :

« ...l'absence de découpage initial du texte... est moins un déficit qu'une partie intégrante de l'acte de pensée.»
Non sunt multiplicanda entia sine necessitate!

*vendémiaire

  • Rédacteur
  • Messages: 75
Quelle érudition, cher aCOSwt, vous m'impressionnez, et en même temps c'est fort intéressant, bien sûr! Néanplus, ayant étudié le latin pendant queqs'années, je vais me permettre de faire une petite rectification dans la traduction:

         OMNIA PER IPSUM FACTA SUNT ET SINE IPSO FACTUM EST NIHIL: Tout a été fait par lui et rien n'a été fait SANS lui.
         Vous avez écrit "PAR lui rien ne fut" Je pense que c'est un lapsus calami! J'espère que vous ne m'en voudrez pas de mon audace!

           

*aCOSwt

  • Administrateur
  • Messages: 271
    • Métaphysique de puissance
Le concours de vendémiaire nous est définitivement indispensable.  :-*
Partout! vous êtes partout! Et, loin de vous en vouloir, je vous en remercie. (et corrige ma bourde dans le message initial)
Non sunt multiplicanda entia sine necessitate!

*vendémiaire

  • Rédacteur
  • Messages: 75
Merci, cher aCOSwt; dans notre trio cynégétique, la devise est:« Tous pour un et un pour tous!»

*Chevallier

  • Rédacteur
  • Messages: 65
Bien, bien, vous volez très haut, chers collègues, et c'est très bien ainsi!  ;D
Tout cela me donne envie de retourner voir si l'on ne pourrait pas intéresser nos lecteurs érudits à l'art du boustrophédon ?  ???

*aCOSwt

  • Administrateur
  • Messages: 271
    • Métaphysique de puissance
??? hepepepep! Rassurez-moi!
Dans votre histoire de boustrophédon... c'est bien un bœuf qui fait avancer la bouzine, non ?
Je veux dire... dans votre esprit... c'est pas aCOSwt qui pousse la charrue, hein ?  :-X
Enfin... je m'entends... c'est pas aCOSwt qui se cogne le programme pour faire des grilles comac, si ?  ???

Notez bien que l'idée n'est pas incongrue. Avec ça, notre site est assuré de passer premier toutes catégories au classement Google!  :)
Non sunt multiplicanda entia sine necessitate!

*vendémiaire

  • Rédacteur
  • Messages: 75
Ce n'est pas une mauvaise idée!!! 
!resilaér à elicaf sap tse 'n ec siam

*Chevallier

  • Rédacteur
  • Messages: 65
ha ha ha ...surtout qu'il va falloir redresser les accents ... é deviendra è ... .cte  :-[
Bon, nous verrons cela un autre jour ...